Bénin

Santé Sud engagé dans la lutte contre la propagation du COVID-19

Santé Sud engagé dans la lutte contre la propagation du COVID-19

Au cours de ces dernières semaines, plusieurs projets de riposte contre le COVID-19 ont démarré. Dans le Borgou et l’Alibori, les départements les plus défavorisés du Bénin en termes d’accès aux soins, Santé Sud coordonne un projet d’appui à la réponse des professionnels de santé et des communautés rurales du Nord Bénin face à la propagation de l’épidémie de COVID-19. Dans un contexte caractérisé par une faible couverture médicale et une forte ruralité, la mise en œuvre du projet sera bénéfique pour une population environnante représentant environ 448,000 personnes.

Un enjeu important dans ce contexte est de garantir la continuité d’accès à des soins de santé primaires de qualité, tout en prévenant la diffusion du COVID-19 dans les communautés rurales. Concrètement, le projet vise, non seulement, à renforcer la capacité de prévention du risque infectieux et de prise en charge des patients atteint du COVID-19 dans les centres de santés ruraux mais également à sensibiliser les populations rurales sur les attitudes et gestes de prévention de la transmission du virus.

 

La première ligne de soin mobilisée

Ce projet ciblant les départements du Borgou et de l’Alibori touche 20 centres médicaux communautaires et 14 centres de santé publics répartis sur 7 zones sanitaires. Il mobilise une diversité de personnel de santé privé et public de la première ligne de soin, dont 20 médecins généralistes communautaires, 10 médecins du secteur public et 136 agents de santé (sages-femmes, aides-soignants, infirmiers) et employés de centres de santé.

Le projet enchainera des activités de formations en cascade depuis les chefs-lieux départementaux vers la périphérie, l’équipement des centres de santé en matériel de protection et de désinfection, ainsi que des actions de sensibilisation au niveau communautaire.

Soutenu par la Fondation Sanofi Espoir, le projet est le fruit d’un partenariat entre Santé Sud, et plusieurs acteurs associatifs et institutionnels locaux/béninois : La Direction Départementale de la Santé (DDS) du Ministère de la Santé et de l’Hygiène publique et l’université de Parakou coordonneront la réalisation des formations. L’association des Médecins Généralistes communautaires du Bénin (AMGCB) aura la charge de dupliquer les formations sur le terrain. Enfin, le Centre d’Études et d’Appui technique aux institutions de Micro-assurance Santé (AIMS) assurera les missions de gestion administrative et logistique.

Une menace épidémique toujours présente

D’après le gouvernement béninois, à la date du 8 juin 2020, 305 cas de contamination au COVID-19 ont officiellement été détectés dans le pays dont 188 guéris et 4 décès. La gestion de la pandémie semble être pour l’instant centralisée, épargnant relativement les départements ruraux du Nord du Bénin. Le Bénin s’en sort bien pour l’instant en comparaison de ses voisins, mais la menace n’est pas encore maitrisée au niveau régional. Avec un système de santé béninois plus ou moins fragile, la première ligne de soins occupe une place de choix en ce temps d’épidémie et il apparait primordial de garantir et soutenir la capacité de réponse au COVID-19 des services de soins.