Tunisie

Des bonnes pratiques de protection de l’enfance

Des bonnes pratiques de protection de l’enfance

Sous l’impulsion de Santé Sud, les modalités de protection de remplacement des enfants sans soutien familial en Tunisie ont été revues dans le cadre d’une large concertation entre société civile et pouvoirs publics. Cette avancée importante est le fruit d’un programme de trois années qui s’est clôturé fin 2018.

Un de ses temps forts est l’adoption d’un référentiel de qualité, élaboré de manière concertée, qui définit des recommandations de bonnes pratiques professionnelles et sensibilise les parties prenantes à la prise en compte systématique de l’intérêt supérieur de l’enfant dans leurs actions. Santé Sud est parvenue ainsi à changer le regard des équipes des pouponnières du pays au sujet de la prise en charge institutionnelle, qui doit être la plus brève possible. Grâce à de nombreuses formations, le soutien affectif et le suivi psychologique des bébés sont devenus aussi prioritaires pour ces professionnels que leur alimentation et leur hygiène. Le Réseau Amen Enfance Tunisie (RAET), rassemblant 13 pouponnières associatives, a vu ses compétences nettement renforcées.

Onze forums ont permis aux acteurs publics et associatifs de la protection de l’enfance de débattre, d’échanger et de valider toutes ces avancées.