Mali

Lutte contre la tuberculose et ses co-infections

Lutte contre la tuberculose et ses  co-infections

Avec un taux d’incidence de 130 cas/100 000 habitants au niveau mondial en 2019, la tuberculose pulmonaire est parmi les maladies les plus létales au monde, devant le sida, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Il faut donc continuer de lutter contre cette pandémie, notamment au Mali où, avec 52 cas pour 100 000 habitants (2019), les populations souffrent d’un manque de suivi dans leur prise en charge au sein des centres de santé communautaires pourtant bien représentés dans le pays.

Santé Sud est à nouveau sous-récipiendaire d’une subvention 2021-2023 du Fonds Mondial pour réaliser des activités de lutte contre la tuberculose et la co-infection au VIH-SIDA envers les populations vulnérables du Mali.

La tuberculose, maladie transmissible, peut être bien soignée si son diagnostic est précoce et son traitement, lourd et contraignant, correctement appliqué.

En 2021, durant le premier trimestre de mise en œuvre, le projet a permis de sensibiliser près de 1000 personnes (agents de santé communautaires, responsables de maisons d’arrêt, tradipraticiens) sur la tuberculose à travers plus d’une trentaine d’ateliers de formations.

Ces formations ont facilité le dépistage de la tuberculose auprès de centaines de personnes au niveau communautaire au sein des 26 districts ciblés du projet ainsi que dans les 24 maisons d’arrêts ciblées  : 15 campagnes de dépistage y ont été réalisées (5 au niveau communautaire et 10 dans les centres pénitenciers), en plus des dépistages proposés lors des nombreuses activités de routine.

Au total, 267 cas positifs TB ont ainsi pu être notifiés au sein de la communauté des 26 districts prioritaires et dans les prisons ciblées, parmi lesquels 4 sont des cas de co-infections TB/VIH.

Ces 267 personnes vont ainsi pouvoir accéder à un traitement adéquat ainsi qu’à un suivi pour veiller à la réussite de ce traitement, ce qui permettra d’améliorer significativement leur condition de vie et leur état de santé.

L’ensemble de ces activités aux résultats encourageants participent, en augmentant le taux de détection de la tuberculose, à atteindre l’objectif global de ce projet qui est d’améliorer l’accès au dépistage et au traitement du VIH et de la tuberculose pour les populations clés et vulnérables du Mali.