Maroc
2017 à 2021
En cours

Améliorer les conditions de vie des enfants et des jeunes sans protection familiale au Maroc

Diagnostic

Chaque année au Maroc, de nombreuses mères célibataires sont contraintes de se séparer de leur bébé sous la pression sociale. Dans ce pays, près de 80 000 enfants grandissent sans famille dans les établissements de protection sociale. Ces institutions manquent de moyens et de professionnel·les formé·es, et ne peuvent, dans ces conditions, leur assurer un développement harmonieux.

Action

Santé Sud et SOS Villages d’Enfants Maroc se sont associés pour concevoir un programme visant à établir un cadre légal de prise en charge des enfants sans soutien familial. En lien avec les politiques marocaines, il doit favoriser des solutions de remplacement plus adaptées aux besoins des enfants, comme le placement en famille d’accueil et la reconnaissance officielle du métier d’assistante maternelle.

SOS Villages d’Enfants Maroc s’engage depuis 33 ans auprès des enfants sans soutien familial à travers un modèle unique de protection de remplacement. Ce programme prévoit de renforcer les compétences de son personnel par la formation, et de promouvoir ses meilleures pratiques de protection.

Pour une meilleure prise en charge des enfants en situation de handicap, une unité mobile d’intervention est créée. Enfin, ce programme soutient également l’insertion professionnelle de jeunes vivant en institution, à travers des partenariats mieux coordonnés entre acteur·rices public·ques et privé·es de la formation et de l’emploi.

Partenaires opérationnels
  • SOS Villages d’Enfants Maroc
  • Collectif pour la promotion des droits et de la citoyenneté des personnes en situation de handicap
  • Ministère de la Famille, de la Solidarité, de l’Égalité et du Développement Social
  • Entraide Nationale
Partenaires institutionnels
Et privés
  • Agence française de développement (AFD)
  • Fondation Dora
  • OCDE

Impact

Renforcement des compétences de 250 professionnel·les de la protection de l’enfance (secteurs public et associatif).
Plus de 1 000 enfants et jeunes marocains bénéficiant d’une meilleure protection de remplacement.