Mayotte
Décembre 2019 à décembre 2020
En cours

Quartier de la Vigie : une démarche communautaire pour une promotion globale de la santé à Mayotte

Diagnostic

La situation socio-économique et sanitaire du 101ème département français est alarmante et atypique.

Le niveau de vie des Mahorais est globalement faible, deux personnes sur trois vivent dans un quartier prioritaire, avec un faible accès à l’eau courante et à l’électricité. En 2017, 39% des résidences principales étaient en tôle, en végétal ou en terre. 59% d’entre elles ne bénéficient pas du confort sanitaire de base. De plus, les indicateurs de santé périnatale sont globalement plus défavorables que dans les autres départements français.

En 2017, 48% de la population était de nationalité étrangère dont 90% d’origine comorienne. Une partie des habitants étant en situation illégale, la peur de contrôle de la police des frontières intervient dans les motifs de non-consultations ou de retards à des prises en charge.

Le système de santé est encore quasi exclusivement basé sur le service public, le Centre Hospitalier de Mayotte. Si l’île dispose d’un bon maillage avec un site hospitalier principal, il est déploré un déficit chronique en professionnels de santé et un turn-over important.

Action

Santé Sud propose de développer un projet à Mayotte, dans le quartier prioritaire de La Vigie sur Petite Terre, en partenariat avec l’ARS et les deux communes de Petite Terre, Pamandzi et Dzaoudzi-Labattoir sur lesquelles La Vigie se situe. Ce quartier est souvent qualifié de bidonville. Il concentre de multiples problématiques en santé maternelle et infantile, de hauts taux de malnutrition chez les jeunes enfants ainsi que des risques en santé environnementale.

L’objectif principal de Santé Sud est de développer un projet pilote dans ce quartier permettant d’opérationnaliser la démarche communautaire en santé, levier du Plan Régional de Santé de Mayotte 2018-2028. Pour mener à bien ce projet, Santé Sud et ses partenaires comptent s’appuyer sur le développement d’une démarche communautaire en santé ainsi que l’amélioration de la promotion de la santé pour les populations les plus vulnérables.
Santé Sud souhaite que suite à ce projet, les métiers d’animateurs communautaire en santé et de relais communautaires soient reconnus et intégrés dans le système de santé de Mayotte et participe ainsi au développement de l’accès aux soins de santé de base pour les populations les plus vulnérables.

Partenaires opérationnels
  • Agence Régionale de Santé (ARS), Délégation de Mayotte
  • Instance Régionale d’Éducation et de Promotion de la Santé (IREPS)
  • Réseau Périnatalité de Mayotte (REPEMA)
  • Communes de Pamandzi et de Dzaoudzi –Labattoir, CCAS de Petite Terre, Communauté de Commune de Petite Terre (CCPT), Conseil Citoyen de la Vigie (CC)
  • Direction régionale de la femme, de la solidarité nationale et de la famille de la région centre
  • Autres organisations de la société civiles et partenaires publics
Partenaires institutionnels
Et privés
  • Agence Régionale de Santé Océan Indien

Impact

9 relais communautaires dans 3 sous-quartiers.
3 animateurs communautaires en santé (1 par sous-quartier) en charge d’animer les activités avec les relais communautaires.
8500 habitants du quartier de La Vigie à Petite Terre bénéficieront du projet.