Maroc
2020 à 2022
En cours

Renforcer le système de santé de la province de Boujdour au Maroc

Diagnostic

Les autorités sanitaires provinciales alertent d’une forte augmentation de l’incidence et de la prévalence de maladies chroniques. Elles seraient liées à la sédentarité, au changement du mode de vie, à la modification des habitudes alimentaires, au tabagisme, consécutifs à l’urbanisation d’une population auparavant nomade : diabète, hypertension artérielle, obésité, maladies cardio-vasculaires, cancers, affections bucco dentaires, insuffisance rénal. Par ailleurs, un constat d’inadéquations est fait entre les besoins et la disponibilité en personnel et en matériel qui peut être expliqué par l’absence d’un projet d’établissement.

Sur le plan de la santé mentale, l’absence d’un service dédié pour prendre en charge les patients constitue un véritable problème car ils sont évacués sur Laâyoune voire Agadir pour leur prise en charge. Seul le suivi médicamenteux est possible à Boujdour. La prévalence des troubles psychotiques dans la population au Maroc serait de 5 % soit 2600 patients pour Boujdour, 26 % des marocains présenteraient un épisode dépressif majeur dans leur vie et 1 % de la population est atteint d’épilepsie. Les troubles psychiatriques sont responsables d’une morbidité importante engendrant des coûts socioéconomiques très lourds à assumer pour les familles, les autorités et la société.

 

Action

La première phase du projet consiste à améliorer l’offre de soins. Il s’agit d’accompagner les professionnels de santé à la démarche de projet d’établissement avec l’intégration d’un projet de service dédié à la création d’une unité de psychiatrie. Ce projet d’établissement permettra de définir les normes qualité à respecter et l’organisation à mettre en place pour les réaliser. L’objectif est d’améliorer la qualité de prise en charge et de promouvoir un parcours de soin pour chaque patient qui soit sans rupture de suivi. Cette première phase sera finalisée par la mise en place d’un audit interne pour le suivi-évaluation.

La deuxième phase permettra de mettre en œuvre le plan de formation organisationnel découlant du projet d’établissement et permettra d’équiper l’hôpital du matériel nécessaire défini dans les axes d’amélioration.

En lien avec la démarche projet d’établissement, une mission de conception sera réalisée sur les nouvelles techniques de cultures maraichères en milieu aride. Sur cette base, un programme d’éducation à la santé et de nutrition fondé sur la production de légumes sera élaboré et rattaché aux interventions scolaires réalisées par les centres de santé.

Partenaires opérationnels
  • Direction Régionale de la Santé et Délégation Provinciale de la Santé du Boujdour
Partenaires institutionnels
Et privés
  • Siemens Gamesa

Impact

1 hôpital régional
4 centres de santé
1 centre de diagnostic de Boujdour
51 902 habitants de la Province de Boujdour